LNA
Ve/Fr 23.3. 19h15 Seelanders - BS90
1ere ligue
Sa 14.4 13h30 Seelanders - Langnau
Mistonnes
Sa 14.4 19h Seelanders - Rothrist
Juniors
Sa 7.4. 18h MJ Biel-Bienne - MJ La Vallee
Novices
Sa 7.4 ??? La Broye - ISHB b
Sa 7.4 15h30 ISHB a - Givisiez (Mettmoos)
Minis
Di/So 15.4 11h La Neuveville - MJ Biel-Bienne
Minis Kids
Prochainement
Senior
Prochainement
  • Naissance

    La famille du skater s’agrandi ! En effet, Ethan, fils de Cindy Paratte et Sébastien Crevoiserat, a vu le jour le mercredi 27 novembre. Il se porte bien. Félicitations aux deux parents et bienvenue dans le monde du inline hockey.

  • Déception ? oui, mais tellement fier de vous

    Rossemaison – Seelanders 7 – 5

    Voilà la saison 2019 est terminée avec une finale de toute beauté qui malheureusement n’a pas fini en la faveur de notre équipe biennoises.

    Rossemaison est rentrée dans le match à 200 km/heure et notre équipe a été souvent débordé laissant des joueurs seuls devant notre gardien Raphael Friedli. C’est donc naturellement que Rossemaison marqua par 2 fois et reprenait confiance suite à leurs 2 défaites du weekend précédent en terre biennoise.

    5ème minute de jeu et déjà un temps mort demandé par notre équipe. Qu’est-ce que Ludovic Pahud, notre coach, a-t-il pu raconter à ses joueurs ? Bref, certainement des mots magiques puisque 1 minute plus tard, c’était 2 partout avec de superbes buts. Magique, on y croyait à nouveau et le trouble était dans les têtes vadaises.

    Mais ensuite, Rossemaison repris le jeu et marqua à nouveau par deux fois, la pause arrivait au bon moment pour notre équipe avec un score déficitaire de 4 à 2.

    Dans le 2ème tiers, le jeu s’égalisa, les 2 équipes étaient à 100% dans le match. On réduisit le score à 4 à 3 et on toucha même la latte, certains dirons la latte arrière du but … on est toujours un peu chauvin.

    Dans le dernier tiers, une pénalité infligée à un joueur biennois donna la possibilité à Rossemaison d’enfoncer le clou. Mais à peine ai-je eu le temps de raconter à mon voisin de droite (qui se reconnaitra) que lors du 1/4 de finale de la coupe d’Europe, un certain Damien Voirol avait marqué le 2 à 1 pour nos couleurs en infériorité numérique que le même Damien Voirol égalisa pour nos couleurs. C’était de la folie dans le forum Biwi.

    Les spectateurs biennois emmenés par un Corentin Haas des grands soirs donnaient de la voie et les spectateurs rossignols répondaient. Une vraie ambiance de fête et un grand respect entre les fans. Merci aux près de 1000 personnes présentes pour cette fête.

    On était meilleur et au 5 à 4 marqué par Rossemaison, mon joueur chou-chou, Julien Christinaz égalisa juste après son retour de pénalité. Magnifique. Lorsque je dis chou-chou, je veux pas forcément coucher avec mais il a une vision, une combativité, un sens du but et un sens du jeu que j’adore. Dans la combativité, j’ai aussi un autre chou-chou et là, je veux non plus pas forcément coucher avec, c’est Yann Frossard, quelle débauche d’énergie durant les 5 matchs de cette finale ! Un exemple de combativité.

    On sentait que Rossemaison avait peur et on était meilleur mais à 166 secondes de la fin du 5ème match, Rossemaison marqua le but de la victoire , c’était 6 à 5. Antonio Zittlau marqua le 7 à 5 dans le but vide et le score de bougea plus.

    Sur l’ensemble des 5 matchs, les 2 équipes auraient méritées de l’emporter mais il ne faut qu’un gagnant et ma foi, bravo à Rossemaison pour son titre de champion CH.

    A la fin du match, la déception était grande au sein des joueurs et du staff. Pour les spectateurs biennois, la déception était présente mais la fierté et la combativité de notre équipe montrée sur le terrain font que tous les spectateurs étaient fiers d’être biennois. Merci les gars pour cette superbe saison. On est tout de même vice-champion CH 2019 !

  • Déplacement à Rossemaison

    La finale de LNA entre Bienne Seelanders et Rossemaison va se terminer samedi prochain, 16 novembre, à 17h au Forum Biwi de Rossemaison.

    Une superbe finale avec des rebondissements, un très beau spectacle, des joueurs et des spectateurs fairplay et respectueux. Lors du 1er weekend, une joie immense du côté de Rossemaison et lors du dernier weekend, la même joie pour notre équipe biennoise. Une belle publicité pour notre sport. Bon match aux 2 équipes.

    Tout se décidera donc samedi lors du 5ème match en terre jurassienne et à cette occasion, Seelanders organise un bus qui partira de notre place de sport à 15h30 (rendez-vous à 15h15) en direction de Rossemaison. Le départ de Rossemaison est fixé à une heure après la fin du match.

    Le prix du déplacement est de 15 SFr par personne. Merci de réserver vos places d’ici vendredi par email auprès de Thierry Stékoffer (thierry.stekoffer@gmail.com) ou par message au 079 560 41 68. Merci d’indiquer le nombre de places à réserver.

    Nous jouerons en blanc lors de ce dernier acte donc, pensez à prendre vos maillots blancs ou vos maillots roses et surtout venez nombreux à Rossemaison.

  • Acte IV de la finale de LNA

    Seelanders – Rossemaison 7 – 2

    Le match s’est déroulé comme le samedi avec deux équipes proches l’une de l’autre et, lors des deux matchs, un superbe tiers de nos couleurs. Et une victoire.

    Notre équipe biennoise égalise à 2 matchs partout dans la série au meilleur des 5 matchs. Il faudra donc jouer un dernier match samedi prochain à Rossemaison.

  • Match aujourd’hui dimanche au Mettmoos

    Seelanders – Rossemaison 5 – 2

    Dans l’acte 3, notre 1ère équipe s’est imposé à domicile et rencontrera aujourd’hui, dimanche, à nouveau l’équipe de Rossemaison à Bienne. Venez nombreux au match.

  • TOUS AUX MATCHS CE WEEKEND

    La météo s’améliore et la pluie ne sera pas présente à notre terrain durant tout le weekend….donc plus aucune excuse.

    Samedi à 17h début du troisième match de la finale et dimanche début à 15h (sauf exception)

    L’affluence devrait être belle lors de ces matchs, il est donc conseillé d’utiliser le nouveau parking car la route menant à notre terrain sera fermée. Pour trouver le parking, prenez la sortie “Orpund” depuis l’autoroute, tournez à gauche au rond-point et suivez les panneaux suivants :

    Le parking se trouve dans une espèce de carrière …. n’ayez pas peur !

    Fairplay et engagements à 100% des joueurs et spectateurs des 2 équipes et la fête sera belle pour notre sport……en espérant 2 victoires biennoises (oui, un peu chauvin)….afin d’avoir une fête encore plus belle lors du 5ème match (je l’espère) à Rossemaison.

  • 2-0 dans la série en faveur de Rossemaison : En avant pour la remontada

    Rossemaison – Seelanders 10 – 3

    Rossemaison – Seelanders 4 – 1

    Lors du 1er match de la série, notre 1ère équipe est entrée à 200 à l’heure dans cette finale et s’est créée de multiples occasions de buts. Mais malgré nos 22 tirs en direction du gardien de Rossemaison, le score était de 2 à 1 en faveur des jurassiens après 20 minutes de jeu ! Joël Vuilleumier, le gardien de Rossemaison, auteur du weekend parfait, allait démoraliser nos joueurs.

    Au début du 2ème tiers, profitant d’une pénalité infligée à nos biennois, Rossemaison marqua le 3 à 1. Notre équipe continua de presser et réduit le score peu avant la mi-match par Maxime Berchier. Quelques instants plus tard, un tir d’une rare violence s’écrasa sur la transversale du gardien jurassien. L’égalisation était proche. Mais suite à une nouvelle pénalité, Rossemaison enfonça à nouveau le clou, c’était 4 à 2 pour les locaux. Pas le temps de diriger que Rossemaison marquait le 5 à 2. Le score ne bougea plus jusqu’à la 2ème pause.

    Dans le dernier tiers, notre équipe se créa quelques occasions de revenir dans le match mais entre la 46ème et la 50ème, Rossemaison marqua par 3 fois. La messe était dite et le reste de la partie ne fut qu’une question de gestion du côté de l’équipe de Rossemaison.

    Lors du 2ème match, notre équipe a tenu le plus longtemps possible, elle s’est battu dans chaque coin du terrain et à montrer une belle réaction suite à la défaite de la veille. Les spectateurs biennois ont apporté également un beau soutien à nos couleurs.

    Dans le 1er tiers, Rossemaison marqua sur sa 1ère supériorité numérique. Cette magnifique halle du forum Biwi permet aux joueurs de faire des passes et des tirs précis et rapides, ce que démontre Rossemaison à chaque supériorité numérique. Les 2 équipes se créèrent des occasions mais Raphaël Friedli était bien présent dans nos buts et Joël Vuilleumier continuait sur sa lancée de la veille.

    Au tout début du 2ème tiers, notre équipe égalisa en supériorité numérique par Maxime Berchier. A nouveau, deux équipes proches l’une de l’autre. Peu après la mi-match, Damien Voirol se présenta seul face à Joël mais malgré un tir et un 2ème tir sur rebond, le portier jurassien était bien présent. A 2 minutes de la fin du tiers, Rossemaison repassa devant. Rossemaison partait à la pause avec ce score favorable.

    Dans le dernier tiers, après 18 secondes, Rossemaison profita d’une supériorité numérique pour s’installer et alors que notre joueur rentrait sur le jeu, les jurassiens marquèrent le 3 à 1. Quatre minutes plus tard, Rossemaison marqua le 4 à 1. Encore 16 minutes à jouer et trois longueurs de retard. Les biennois pressèrent, sortirent leur gardien mais le score en resta là. Rossemaison mène après le 1er weekend 2 à 0 dans la série.

    Le weekend prochain est un autre weekend et tout est possible. Le fait de jouer en extérieur sur un terrain de moins bonne qualité devrait être favorable à notre équipe et la météo jouera également un rôle dans l’issue de cette partie. Pour notre équipe, il faut repenser à la 1/2 finale de l’année dernière où nous avions battu Rossemaison et également lors de la coupe d’Europe de cette année où nous avions également battu cette équipe. Pour finir, l’équipe devra se donner à 200% pour n’avoir aucun regret le weekend prochain. Affaire à suivre.

    Venez nombreux pour ce dernier weekend d’inline sur les terrains biennois pour encourager notre équipe afin de les aider à décrocher un 5ème match en terre jurassiennes d’ici 2 semaines.


    Prochains matchs

    Samedi 9 novembre Seelanders – Rossemaison à 17h

    Dimanche 10 novembre Seelanders – Rossemaison à 15h (sous réserve)

  • Tous à Rossemaison ce weekend

    La météo de ce weekend n’est pas très bonne et s’il vous manquait encore une petite raison pour vous convaincre d’aller vous promener durant tout le weekend à Rossemaison, la voilà.

    Qui a dit pourquoi ? Mais j’y crois pas ! Pour la finale du championnat CH de LNA qui opposera les jurassiens de Rossemaison à notre équipe.

    Samedi 2 novembre à 17h à Rossemaison

    Dimanche 3 novembre à 15h à Rossemaison

    Venez nombreux soutenir notre équipe avec vos maillots roses ou venez nombreux simplement soutenir le inline hockey et faire de cette finale une vraie fête.

  • 4 SeelanderS Champion Euro

    Diese vier SeelanderS waren Mitglied der erfolgreichen Schweizer Nationalmannschaft in Dänemark. BRAVO dem Team und allen Spielern.

    Fotos FSIH www.fsih.ch

    Raphael Sébastien DamienJoé

    Nun gilt es den Mistonnes nachzueifern und den Final erfolgreich zu gestalten…

  • Elles sont championnes Suisses 2019 !

    Mistonnes – Rossemaison 2 – 1 après prolongation

    Par quoi commencer et surtout par qui commencer et encore pire surtout n’oublier personne ! Evitons de tourner en rond comme sur un vélodrome et lançons-nous. C’était un beau samedi pour l’inline biennois avec tellement de belles histoires à raconter et tellement d’émotions sur la piste du Mettmoos, un samedi qui s’est terminé un dimanche matin avec des images et des souvenirs pleins la tête.

    Le match a été serré du début à la fin et même plus qu’à la fin du temps règlementaire. On connaissait la puissance en powerplay de Rossemaison et après 1 minutes et 48 secondes, 1ère pénalité contre notre équipe biennoise. Il a fallu 13 secondes à l’inévitable Noémie Turberg pour donner l’avantage à ses couleurs. Cinq minutes plus tard, Jennifer Vicha ramena le score à un partout, pas le temps de réfléchir et de se poser des questions pour nos mistonnes.

    La surface du terrain allait donner un avantage à nos couleurs. A Rossemaison, les jurassiennes s’étaient créées de très grandes occasions de marquer et sans notre gardienne Aurélie Berdat, nous aurions très certainement perdu le match. A Bienne, les jurassiennes ont été présentes mais leurs actions ont été moins dangereuses avec beaucoup de tirs de loin et très peu de tirs à 6-8 mètres de notre gardienne.

    De notre côté, Emma Christe étant muselé par Rossemaison, nous avons travaillé dur pour nous créer des occasions. En face, la gardienne, Laëticia Ferrari nous a fait mal en repoussant tous nos tirs et maintenant ainsi son équipe dans le match. Les rares fois où elle était battue, une latte ou un poteau venait à son secours. Une Laëticia Ferrai incroyable de concentration et imperturbable. Elle faisait un très grand match.

    Laëticia Ferrari

    Après 60 minutes, le score n’avait pas bougé et il fallait disputer une prolongation de 20 minutes sur le principe de la mort subite. Nos mistonnes marquaient et elles étaient championnes alors qu’elles encaissaient et elles devaient se déplacer le lendemain en terre jurassienne pour espérer réaliser le même exploit que la semaine précédante. Les équipes se sont créer des occasions de part et d’autres et il a fallu attendre la 13ème minute de la prolongation pour que Jennifer, à nouveau, délivre les 200 spectateurs présents. Les filles de Seelandes étaient championnes de CH. La fête pouvait commencer.

    La suite, on se lance ….

    Alors commençons par la lettre A, elle a tiré cette équipe en avant, elle se bat sur toutes les balles, elle écrit des messages de 10 pages. Avec elle, dès la 1ère lettre de ses messages, on a envie de la lire jusqu’à la fin parce qu’à la fin de chacun de ses messages d’encouragements, on ressort avec des larmes dans les yeux, avec une envie de se surpasser, une envie de bouffer du terrain et de mourir pour elle, une sacrée motivatrice. Et si ses messages ne sont pas encore assez motivant, elle motive ses joueuses en leur faisant imaginer qu’un certain papa, d’une certaine joueuse, ferait la tournée dans le plus simple appareil d’un certain village jurassien en cas de victoire samedi soir. On attend la vidéo pour savoir si le papa, qui se reconnaîtra, la fait. Sans elle, on ne serait pas championne CH, petite par la taille mais grande par le cœur, Amélie Grossenbacher, notre capitaine.

    Restons dans le A, elle est rassembleuse, toujours souriante, travailleuse, elle fait les tâches en dehors du terrain que personne ne veut faire, elle s’est battu à fond pour motiver ses joueuses pour rechercher de l’argent pour pouvoir diminuer les frais de la coupe d’Europe, elle était parfois blessé mais dans les matchs importants, elle a chaque fois serré les dents et répondu présente sur le terrain. A la fin des matchs, elle anime les 4ème tiers, elle remercie les gens du club qui travaille pour son sport, elle donne envie à ces personnes de se dépasser pour elle. Elle, c’est notre future canadienne, Aurélie Berdat, notre mur. Et comme dirait quelqu’un… on ne gagne pas un titre avec une gardienne de NHL ou de AHL, mais sans une très forte gardienne, on ne gagne pas de titre. Autant dire que sans elle, on ne serait pas championne CH.

    La prochaine, je l’ai critiqué durant toute la saison ne voyant que ses erreurs et en lui indiquant à la fin de chaque match que je voyais. A chacune de ses histoires, je lui opposais une histoire négative. Et samedi dernier, pour une première fois, je lui ai parlé d’histoire positive. A ces histoires négatives, j’ai répondu par des histoires positives, c’est une très très très grande joueuse et très très forte. Il ne faut jamais se mettre devant elle, elle vous transperce par la puissance de son tir, elle prend beaucoup de risques, elle est connue partout en CH, il ne faut pas lui laisser 2 mètres. Rossemaison a essayé, durant tout le match retour, de lui donner un minimum de manœuvre. Elle a pu armer son slapshot moins souvent que d’habitude. Elle forme la légion jurassienne de Seelanders avec les 2 « A », c’est Emma Christe. Sans elle également, on ne serait pas championne CH.

    La troisième « A », elle dribble quinze joueuses sur une surface de 4 mètres carrées, elle a une précision de tir incroyable, c’est une machine à marquer des buts, un poison pour les défenses adverses, elle sait mettre les buts importants, elle est critiqué lorsqu’elle ne fait pas ces 4 points par match, on lui met toujours beaucoup de pression, durant ces dernières saisons. Elle tirait l’équipe et grâce aux autres bonnes joueuses qui l’ont entouré cette saison, elle a fait une saison encore plus belle que d’habitude. Elle est blessé depuis plus de 5 semaines, elle devait faire une pause de 3 mois pour récupérer de sa blessure mais elle n’a fait que 2 semaines de pause, elle avait envie de gagner ce titre, c’était la bonne année. Elle, c’est Anja Wyss, la topscorer de l’équipe. Sans elle, également pas de titre.

    Elle veut faire ce sport pour son plaisir, elle ne veut pas se prendre la tête pour ce sport, elle veut profiter de la vie, elle a un talent fou. On aimerait qu’elle mette la priorité sur ce sport, qu’elle vienne à chaque entrainement et à chaque match, mais elle veut simplement vivre la vie et en profiter. Elle a joué depuis le début de la saison mais n’a fait que la moitié des matchs par choix, elle est hargneuse et combative sur le terrain, elle se bat comme une tigresse, elle a répondu plus que présente durant ces playoffs. Elle a mis les 2 buts de cette finale pour Seelanders, elle, c’est Jennifer Vicha dit Jenny. Egalement sans elle, nous n’aurions pas le titre.

    Chez les dames, on ne demande jamais l’âge. Pourtant, on connaît l’âge de toutes les grandes dames et comme c’est une très très grande dame, elle aura 40 ans dans 2 mois. Elle a brûlé 8000 calories par match tellement sa débauche d’énergie est ENORME lorsqu’elle entre sur un terrain. C’est une travailleuse hors pair sur un terrain et elle s’accroche toujours jusqu’au bout. Elle a également une très bonne vision de jeu ce qui en fait la meilleure passeuse de l’équipe durant le championnat. Elle est la seule maman de l’équipe. Elle, c’est Tamara Jacquemai. Un vrai exemple de travailleuse et un exemple à suivre pour les futures générations. Elle va là ou ça fait mal, elle a récupéré un maximum de balles et également sans elle également, on ne serait pas championne CH.

    Elle se bat, elle fait son travail défensif en prenant le minimum de risques offensifs, elle veut toujours gagner et va sortir son carnet d’adresse lorsque la saison approche des playoffs, elle est parfois calme et parfois agressive dans le bon sens du terme. De temps en temps, elle hausse la voie pour pousser l’équipe vers l’avant. Elle, c’est notre solide défenseuse Fabienne Langel. Et c’est aussi le genre de joueuse qu’il faut pour gagner un titre. Sans elle, on n’aurait pas le titre. On gagne aussi un titre en encaissant un peu moins de goals que les adversaires.

    Elle a un peu moins de technique que Fabienne mais on pourrait croire que c’est sa sœur jumelle, même style de jeu. Par contre, elle est un peu plus efficace que Fabienne au niveau comptable. Elle est combative, effectue un travail défensif avec un minimum de risques, dégage rapidement la balle de la zone défensive et parfois trop rapidement, elle ne supporte pas les photes d’eaurtôtgrafe….et avec moi, elle est servie. C’est la capitaine assistante, Maude Cuenin. Et également, sans elle, on n’aurait pas le titre et sans elle, nous n’aurions pas eu de problème à la maison en se levant le dimanche matin avec du rouge à lèvres sur nos joues !

    Fabienne est allée la rechercher, c’était une très bonne joueuse et pour avoir un titre, il fallait avoir un contingent un peu plus étoffé surtout en cas de coup dur et surtout que 3 filles ont abandonné au cours de la saison. Elle est revenue dans l’équipe en fin de saison, présente aux entrainements et très motivée. Elle connaît le sport de haut niveau, sa présence charme toutes les filles ou beaucoup de filles, elle se bat. Comme Emma, c’est une défenseuse offensif, ou plutôt c’est une attaquante qu’on a fait jouer en défense. Elle travaille dans les deux sens. Elle a apporté la dernière pierre qui manquait à cette équipe pour devenir championne CH. Elle, c’est Camille Balanche et également sans elle, on n’aurait pas le titre.

    Elle n’a pas pu s’entrainer souvent étant en étude à des kilomètres de Bienne, elle a pu profiter de temps de jeu durant la saison régulière et durant la finale, elle n’a eu que quelques shifts mais elle s’est battu avec une énorme volonté lors de ces shifts se créant également des occasions de but qui aurait mérité mieux. Pas facile de ne pas jouer plus durant cette finale, mais elle a apporté sa pierre à l’édifice durant cette finale et notamment à Rossemaison lorsqu’elle a remplacé efficacement des joueuses blessés ou devant souffler un peu. Elle, c’est Mégane Bassi. Elle a soutenu l’équipe malgré son rôle secondaire et ça permet également à l’équipe sur le terrain de travailler positivement. Elle a participé à la conquête du titre.

    Elle, c’est la fille qui a le plus progressé durant cette saison, elle n’a pas encore le droit de vote mais sa marge de progression est grande. Elle a eu du temps de jeu durant la saison régulière et a fait de très bons matchs lors de la ½ finale de playoff récompensés par un but. Lors de la finale, elle n’a pas pu entrer sur le terrain mais elle a l’avenir devant elle et dans quelques années, elle sera une pièce essentielle au sein de cette équipe. Lorsqu’on l’a mise remplaçante durant la saison ou lors de la coupe d’Europe, elle est revenu aux entrainements pour travailler encore plus dur et pour se battre pour avoir une place au sein de l’équipe. Elle, c’est Pauline Kaser, une belle progression durant cette saison. Elle a apporté sa pierre à l’édifice sur le terrain lors des ½ finales et également par son soutien aux coéquipières durant la finale.

    Elle est la maman de l’équipe et se bat sur le terrain. Elle vient de loin pour jouer avec notre équipe et malgré qu’elle n’a pas eu de shifts lors de la finale, tout comme Pauline, elle est resté positive et à encourager ses coéquipières. Par son état d’esprit, elle a apporté sa pierre à l’édifie. Elle, c’est Janine Flückiger.

    En fin de saison, l’effectif se réduisant suite à l’arrêt de plusieurs joueuses, les 2 novices Aurore Michaud et Nolwen Boldini ont participé aux entrainements de notre équipe féminine.

    Aurore a pu également disputer un match avec cette équipe lors du dernier match de championnat régulier contre Avenches. Pour son 1er match avec les actifs, elle s’en était bien sorti. La fin de saison, la priorité a été mise sur l’équipe novices mais un avenir prometteur est promis pour cette jeune joueuse.

    Pour Nolwen, elle a eu le rôle de gardienne remplaçante et elle a notamment pu disputer la fin de la ½ finale de playoff. Egalement un bel avenir prometteur comme gardienne ou comme joueuse pour elle.

    Cindy Paratte n’a disputé que 2 matchs durant cette saison puis, un futur heureux événement étant en route, elle a aidé l’équipe comme coach-assistante, notamment lors de la coupe d’Europe et lors de ces playoff, ou à la table des officiels durant les matchs. Egalement un état d’esprit positif et motivateur pour cette équipe. Elle a apporté sa pierre à l’édifice en tant que coach assistante notamment lors du match aller de la finale.

    On est également allé rechercher Stéphanie Lefevre, c’était une très forte joueuse et elle nous l’a montré lors de son retour. Malheureusement, une méchante blessure l’empêche de continuer notre sport, elle n’a donc fait que 2 matchs. Ensuite, elle n’a pas lâché l’équipe, elle est restée et à aider le coach Daniel Dardel. Sa maîtrise parfaite lors du match aller de la finale, en fait d’elle une belle championne CH.

    Pour finir, une équipe est composée également de coachs. Thierry Bourquin s’est investi sans compter jusqu’à la coupe d’Europe et s’est mis en retrait sur la fin de saison. La saison n’a pas été facile à gérer et la passion a diminué au cours de la saison. Il a participé à l’élaboration de ce titre.

    Le 2ème coach est Daniel Dardel, très exigeant lors des entrainements, il a su prendre ses responsabilités sur la fin de saison et diriger cette équipe sur les bons rails. Un bon travail qui a porté ces fruits.

    Le dimanche matin, un petit retour au terrain pour voir si tout était encore en place et je suis tombé sur le secret de notre équipe de filles, quelques phrases pleines de sens qui montrent le « Team Spirit » de nos mistonnes. Et comme dirait encore l’autre, on a certainement pas la maîtrise que Rossemaison possède sur le terrain au niveau de l’organisation par contre, on a certainement un meilleur « Team Spirit »……et voilà le secret.

  • CHAMPIONNES CH 2019
  • Elles l’ont fait !

    Rossemaison – Mistonnes 4 – 5

    Après plus de 18 matchs sans défaite, Rossemaison est tombée face à nos Mistonnes ! Superbe victoire de nos filles avec une détermination et une concentration de la 1ère à la dernière minute.

    Nos filles ont démarré le match à 200 à l’heure se créant un grand nombre d’occasions mais ne concrétisant pas soit à cause de tirs mal cadrés ou soit à cause de la gardienne de Rossemaison.

    Puis une pénalité contre notre équipe et Rossemaison montra leur niveau d’organisation avec un powerplay travaillé et retravaillé certainement très souvent lors des entrainements. Souvent le même schéma, quelques passes sur le côté droit de notre gardienne et ensuite, une passe transversale au 2ème poteau….et c’est 1 à 0 pour les jurassiennes par Noémie Turberg.

    On rejoue à 4 contre 4, nos filles dominent les débats et Anja Wyss égalise à un partout. A une minute de la 1ère pause, un missile d’Emma Christe fit mouche, quel tir ! C’était 1 à 2 à la pause pour nos couleurs et le score était mérité.

    Le 2ème tiers fut très nettement à l’avantage de Rossemaison, Seelanders se défendait et notre dernier rempart, Aurélie Berdat, évoluait sur une autre planète enchaînant les “Big Save”. Un peu contre le cours du jeu, nos filles marquèrent le 1 à 3 par Anja Wyss.

    Rossemaison continua à presser et revient à 2 à 3 par Noémie Turberg. Trois minutes plus tard, coup franc pour Rossemaison. Le coach jurassien pris son temps-mort, expliqua ce qu’il fallait faire et 3 secondes plus tard, c’était 3 partout. Est-ce que les filles ont appliqué les consignes du coach ou était-ce du hasard ? Je penche plutôt pour de l’organisation au top du côté de Rossemaison. Nos filles souffrent encore et encore. Enfin, c’est la 2ème pause.

    Le nombreux public de Seelanders présent à la “Biwi-Arena” l’avait compris, il fallait encourager nos filles pour les soutenir après ce 2ème tiers en demi-teinte. Emmené par l’animateur du public Corentin Haas, nous avions l’impression de jouer à la maison. Rapidement, Jennifer Vicha marqua le 3 à 4. Nos filles étaient à nouveau présentes ! A la 50ème minute, Rossemaison reçu 5 minutes de pénalité pour une charge dans le dos contre Jennifer. Nos filles en profitèrent pour marquer le 3 à 5. Emma Christe placée idéalement à la ligne médiane reçue la balle et, alors que tout le monde s’attendait à un missile dont elle a le secret, fit une passe au 2ème poteau à Camille Balanche qui n’avait plus “qu’à pousser au fond”.

    Les 10 dernières minutes, nos filles se battèrent et défendèrent leurs 2 buts d’avance soutenu par un incroyable public. A 2 minutes de la fin du match, Rossemaison sortit sa gardienne et marquèrent ainsi le 4 à 5. Il ne restait plus que 62 secondes !!! Pas le temps de se poser des questions, elles ont tenu jusqu’au bout et remporte le premier point de cette finale au best of 3.

    Nos joueuses ont été incroyable avec nos 2 défenseuses offensives que sont Camille Balanche et Emma Christe, nos 2 défenseuses défensives, Maude Cuenin et Fabienne Langel, qui ont fait un travail énorme avec très peu de déchêts, avec une Anja Wyss intenable, une Jennifer Vicha travailleuse et buteuse, une Tamara Jacquemai qui a multiplié les pressions sur les adversaires, quelle débauche d’énergie de sa part, une Amélie Grossenbacher fidèle à elle même, travailleuse, accrocheuse. On parlera aussi de Mégane Bassi qui répondit plus que présente sur les quelques shifts qu’elle a fait et également un grand bravo aux 2 joueuses qui n’ont pas eu de shift, à savoir Janine Flückiger et Pauline Kaser, et qui ont soutenu et encourager leur équipe. J’ai également apprécié le bon coaching de Daniel Dardel et j’ai aimé le calme presque professionnel, pleine de sérénité, de la coach assistante Stéphanie Lefèvre et de la coach assistante et motivatrice Cindy Paratte. Pour finir, Aurélie Berdat rien à dire tellement elle a évolué à un très très haut niveau ! Bref, le weekend idéal.

    Au final, également un grand merci à Nathalie Berdat pour ses pattes de la victoire préparées avec amour avant le match !

    Il faut encore une victoire à nos filles pour remporter le titre de championne CH. Elles ont besoin de vous, public biennois alors venez nombreux et avec vos maillots roses le samedi

    19 octobre à 16H au Mettmoos

  • Finale contre Rossemaison

    SHC Buix – Seeelanders 6 – 9

    Devant un nombreux public, Seelanders a démarré la partie à 200 à l’heure et après 5 minutes de jeu, le score était déjà de 0 à 2 pour nos couleurs.

    Sur l’engagement suivant, Buix repris des couleurs d’un tir au poignet subtilement dévié par Hugo Meusy, notre gardien Nicolas Vionnet n’y pouvait rien. Malgré cette réduction du score, Buix changea de gardien.

    Bienne pressa encore plus et Théo Courbat, le nouveau gardien de Buix, s’échauffa à la vitesse grand V en effectuant de nombreux arrêts durant ce 1er tiers, permettant ainsi à ses couleurs de rester dans le match.

    Dans le 2ème tiers, il n’y avait plus de biennois. Buix avait passé la vitesse supérieure et avec l’euphorie du 2ème but, Buix marqua encore par 2 fois. C’était 4 à 2 pour les ajoulots à la mi-match. Egalement changement de gardien pour Bienne afin de réveiller l’équipe. Le réveil ne fut pas rapide mais à la 34ème minute, Maxime Berchier inscrivit le 4 à 3. A partir de ce but, la fin du 2ème tiers fut 100% biennoises et le score passa à 4 à 6.

    Au début du 3ème tiers, Donovan Comment réduisit le score après moins d’une minute de jeu. Tout était encore possible.

    Gaëtan Gozel redonna 2 longueurs d’avance au Seelanders puis, à une seconde du changement de côté, Damien Voirol marqua le 5 à 8.

    Bienne géra la fin de match et s’impose finalement sur le score de 6 à 9.

    En finale, les biennois seront opposés à l’équipe de Rossemaison. Le 1er match et le 2ème match de cette finale au meilleur des 5 matchs aura lieu le samedi 2 et le dimanche 3 novembre en terre jurassienne. Réservez déjà les dates pour venir soutenir votre équipe.

  • Car nach Buix – Newsletter

    Hallo zusammen
    Es gibt noch wenige freie Platze im Car nach Buix.
    Treffpunkt: 13:15 Parkplatz Zushauer Mettmoos
    (Wegweiser METTMOOS/orange)

    Bitte meldet Euch bei Thierry Stékoffer +41 79 560 4168 per SMS

    Wir wollen unser Team unterstützen, es geht um die Final Qualifikation. Das Team benötigt Eure Unterstützung

    [Newsletter]

  • Mistonnes im Final – die Erste mit dem ersten Sieg gegen Buix

    Mistonnes:
    Nach dem hartumkämpften und erst in der Verlängerung erzielten Sieg, gelang den Mistonnes auswärts in Rohtrist ein klar und deutlicher Sieg 12:1 hiess es am Schluss. Sogar Nolwen BOLDINI durfte die letzten 10 Minuten das Tor hüten und konnte so Ihren Einstand in den PlayOff feiern. BRAVO les Filles.

    La Finale commencera le 13 octobre à 14h30 au Forum Biwi
    Rossemaison – Bienne Seelanders.

    1ère:
    Die erste Mannschaft traf auf den überraschenden Sieger gegen Sayaluca, den SHC Buix. Im Tor stand Nicolas Vionnet, welcher den erkrankten Raphael Friedli sehr gut ersetzt hat. Mit Tom Cramatte stand auf der Gegenseit ein guter Torhüter zwischen den Pfosten, ihm gelang es mehrere Chanccen zu vernichten. Aus den je 10 Strafen beidseitig gelang es uns dreimal zu realisieren, Buix schafft das zweimal. Bemerkenswert ist und beim nächsten Match zu berücksichtigen, wir habe alle Drittel mit jeweils einem Tor Vorsprung gewonnen. Und in der Qualifikation gelang Buix zuhause der Sieg. Am nächsten Samstag findet nun der erste Showdown im Jura statt.

    Sieger gegen Buix

    [Fotos]

  • Prochains matchs

    Sam 5.10 à 17h Seelanders – Buix (1er match de la 1/2 finale de playoff de LNA)

    Sam 5.10 à 15h Rothrist – Mistonnes (2ème match de la 1/2 finale de playoff des dames : 0 – 1 dans la série au meilleur des 3 matchs)

    Dim 6.10 à 14h Mistonnes – Rothrist (sous réserve) : consulter le site internet dimanche matin

  • Erster Sieg der Mistonnes

    Lange sah es kritisch aus. Das erste und zweite Drittel wurde durch unsere Gegner aus Rothrist gewonnen. Nach zwei Drittel steht es 3 : 5 für Rothrist. Dank einer guten Leistung gelang es unseren Mistonnes die Führung von Rothrist 8 Minuten vor Schluss auszugleichen. Keiner Mannschaftr gelang ein Tor, es musste die Verlängerung entscheiden. Über vier Minuten gewlangen beiden Manncshaft kein Tor, bis uns Fabienne erlöst hat. Der erste Sieg ist im Trockenen, nun eifach…. GoGoGo

    Der neue Newsletter 7_2019 ist da… [Link]

  • Der Ersten gelingt der Sieg und die Halbfinal Qualifikation im Tessin

    Mit Rossemaison und überraschend Givisiez steht die erste Halbfinalpaarung fest. Der Gegner von uns ist noch offen
    Unser Team konnte sich am Samstag (28.9.19) im Tessin vorallem im zweiten Drittel durchsetzen und es gelang der Sieg gegen Malcantone. Das Spiel begann gut, bereits nach knapp sechs Minuten lagen wir mit 2:0 vorne. Zwei Strafen wurden von den Tessinern ausgenutzt, ihnen gelang der Ausgleich. Und nach 15 Minuten, beim Ausschluss von je einem Spieler, sogar die Führung im ersten Drittel mit 3:2.
    Ein frühes Tor nach 17 Sekunden im zweiten Drittel durch Gaëtan Gozel liess uns wieder hoffen, doch nach 8 Minuten die erneute Führung für die Gastgeber.
    Erst ein dreier Packet zwischen der 31. und 36. Minuten brachte die erhoffte Wende, Malcatone kam jedoch mit 5:6 nochmals ran, bevor Damien kurz vor Drittelsende den Vorsprung wieder auf zwei Tore erhöhen konnte.
    Knappe 10 Minuten vor dem Spiel Ende gelang mit einem Doppelschlag, zum 5:9 der vermeintlich sicher Abstand. Eine unnötige 5′ Strafen brachte uns kurz vor Schluss nochmals in Bedrängnis, die beiden Tore habe aber nur Resultatverschönerung zu Gunsten Malcantone gebracht. Wir durften den Sieg über die Runde bringen und warten am 29.09.2019 (Sonntag) auf unseren Gegner, der Sieger der Partie Sayaluca-Buix spielt gegen uns.

    [Fotos]

  • Résultats du 20 au 22 septembre 2019

    Avenches – Mistonnes 1 – 7

    Ce dernier match du tour qualificatif allait décidé des confrontations des 1/2 finale de playoff. C’était donc un match important pour les 2 équipes.

    Lors du match aller, les vaudoises avaient imposées un jeu physique à notre équipe. Les joueuses d’Avenches avait alors remporté le match aller.

    Une fille avertie en vaut deux, c’est donc à 8 joueuses contre 4 que nos filles ont débutés le match et après 5 minutes, c’était déjà 0 à 2 pour nos mistonnes.

    On s’attendait à un combat physique et on n’a pas été déçu avec un total de 9 x 2 minutes contre les vaudoises et 6 x 2 minutes contre les biennoises. On notera au passage que la capitaine d’Avenches, Sonia Grandjean, a reçu 5 x 2 minutes aidant ainsi notre équipe a faire tranquillement la course en tête du début à la fin du match.

    Finalement, un match plus tranquille que prévu et un net score en faveur de nos mistonnes.

    Lors des 1/2 finale, nos mistonnes accueilleront l’équipe de Rothrist certainement dimanche 29 septembre, le 2ème match aura lieu le samedi 5 octobre à Rothrist et l’éventuelle 3ème match aura lieu le dimanche 6 octobre à Bienne. Les heures des matchs sont encore à confirmer.

    Seelanders – Malcantone 9 – 5

    Dans son premier match de 1/4 de finale de playoff, notre 1ère équipe a dominé le match.

    Dans le 1er tiers, notre équipe maîtrisait parfaitement son sujet, elle menait 3 à 0 et tout était juste, rapide, précis. Puis en moins d’une minute à la fin du 1er tiers, Malcantone marqua à 2 reprises et tout était relancé.

    Dans le 2ème tiers, crispé par la réaction de Malcantone, le jeu s’équilibra et Malcantone égalisa. A la 33ème minute, Gaetan Gozel marqua son 2ème but de la soirée avec un super powerplay où en 3 passes rapides, notre équipe laissa les joueurs de Malcantone comme spectateur. Le score ne bougea plus jusqu’à la pause.

    Dans le dernier tiers, après 4 minutes, c’était 7 à 3 pour notre équipe grâce à Eric Estevez, Morgan Vuilleumier et Maxime Berchier. La machine était à nouveau en route. La fin du match n’allait être qu’une formalité.

    Mais Malcantone ne lâcha rien et marqua 2 nouveaux buts et revenait à 7 à 5. Mais 1 minute plus tard, Marc Widmer ne laissa pas planer le doute, il inscrivit le 8 à 5. Les biennnois ne lâchèrent plus rien. Au final, notre équipe l’emporte 9 à 5 et empoche ainsi le 1er point de la série.

    Le match retour aura lieu samedi prochain à 18h au Tessin. Un éventuel 3ème match aura lieu dimanche prochain à 14h à Bienne.

    Seelanders II – Grenchen 8 – 2

    Notre 2ème équipe devait gagner pour éviter le tour de relégation et notre 2ème équipe n’a pas fait dans le détail en s’imposant sur le score de 8 à 2 face au voisin de Granges.

    Mais malgré l’ampleur du score, le match n’a pas été facile. Après le 1er tiers, le score était de 1 à 2 en faveur des soleurois.

    Dans le 2ème tiers, Alexandre Humair, notre gardien, s’imposa sur les occasions de Granges et Willy Gamboni, Dominic Hirt et Joël Vasile marquèrent. Le score était de 4 à 2 après 2 tiers. Au même moment, Capolago faisait match nul et Paradiso perdait, tout les voyants étaient au vert pour notre 2ème équipe.

    Le match resta serré jusqu’à la 50ème et l’inscription du 5 à 2 par Julien Gumy libéra toute l’équipe, c’était la fête. Le banc s’était levé d’un seul homme. Les 10 dernières minutes furent de toute beauté et notre équipe inscrivit encore 3 superbes buts. Ouf, on était sauvé et notre équipe s’évite, “enfin” dirait-on, une tour de relégation toujours difficile. C’est donc la fin de la saison pour notre 2ème équipe qui finit donc à la 7ème place du groupe B de 1ère ligue. Les joueurs sont contents et …. certainement que nos voisins sont aussi contents.


    Prochains matchs

    Sam 28.9 à 18h Malcantone – Seelanders (1/4 de finale de playoff)

    Dim 29.9 à 14h30 Seelanders – Malcantone (év. 3ème match du 1/4 de finale de playoff, visiter notre site internet dimanche matin pour avoir la confirmation de ce match)

    Dim 29.9 à 17h Mistonnes – Rothrist (1/2 finale de playoff)

  • Résultats du 14 au 15 septembre 2019

    Seelanders II – Capolago 7-8 après prolongation

    Seelanders II – Fight Pigs Gersau 5-6 après prolongation

    Deux points sur six, au vue de la poisse qui s’est abattu sur notre 2ème équipe, c’est deux points qui nous permettent d’espérer.

    Lors de son premier match face aux tessinois de Capolago, notre 2ème équipe menait facilement après deux tiers, tout fonctionnait dans le bon sens. Suite à un malaise de notre gardien Julien Ziegerli et n’ayant pas de gardien remplaçant, Joël Vasile a pris la place dans les goals durant le dernier tiers.

    La faible équipe de Capolago profita de l’occasion pour tirer en direction de ce gardien d’un jour et les buts rentrèrent les un après les autres. C’était 6 à 7 à quelques secondes de la fin. Mathieu Bassin, le coach biennois, demanda un temps mort, sorti son gardien et notre 2ème équipe égalisa. Un point de sauver. Capolago marqua sur son 1er tir lors des prolongations.

    Dans le 2ème match, notre équipe a couru après le score durant presque tout le match. A la 57ème minute, pour la 1ère fois, nos couleurs prirent l’avantage, c’était 5 à 4. Malheureusement à 15 secondes de la fin du match, Gersau égalisa.

    En prolongation, Gersau marqua rapidement pour remporter cette partie.

    Grâce à ces 2 points, notre équipe a encore toutes les cartes en main. Il faudra battre dans le temps réglementaire l’équipe de Grenchen dimanche prochain et espère que Capolago ne gagne pas avec plus de 16 buts d’écarts contre le 2ème du classement et que Paradiso ne fasse pas un point chez le 1er du classement. Donc, à moins de circonstance particulière, une victoire après 60 minutes évitera à notre 2ème équipe les playout.

    Seelanders – Buix 10 – 4

    Dans un match qu’on attendait serré, il n’y a pas eu photo. Notre 1ère équipe a déroulé de la 1ère à la 40ème minute en infligeant un sec 6 à 0 à l’équipe de Buix. Le dernier tiers ne fut que remplissage.

    Notre 1ère équipe affrontera Malcantone lors du 1/4 de finale de playoff. Le premier match se déroulera samedi prochain à 18h au Mettmoos.

    Mistonnes – Bassecourt 19-0

    Nos mistonnes n’ont eu aucune peine pour venir à bout de l’équipe jurassienne de Bassecourt. L’attribution des matchs de playoff se jouera vendredi prochain avec notamment Avenches – Bienne et Rossemaison – Rothrist.

    Rossemaison terminera de toute façon 1ère du tour qualificatif mais tout reste ouvert pour les trois autres équipes que sont Avenches, Rothrist et Seelanders.


    Prochains matchs

    Ven 20.9 à 20h Avenches – Mistonnes (Venez les soutenir pour ce dernier match du tour qualificatif)

    Sam 21.9 15h Novices B ISHB – La Neuveville

    Sam 21.9 18h Seelanders I – Malcantone (1/4 de finale de playoff)

    Dim 22.9 14h Seelanders II – Grenchen